ANNULATION Causerie Jean-Bernard Pouy le mercredi 5 septembre à 20h30

Classé dans : Actualités | 0

On est bien désolées de vous dire que la causerie est

ANNULEE

Jean-Bernard Pouy la sortie de son livre « Ma Zad »

Jean-Bernard Pouy, auteur à succès, il inaugure les collections (Zèbres, Le Poulpe, Pierre de Gondol, Série grise, Tourisme et polar). Il est notamment le créateur du personnage Gabriel Lecouvreur, dit Le Poulpe, aux éditions Baleine dont il est un des fondateurs. Par la suite il lance la série Pierre de Gondol sur le même principe que le Poulpe, un personnage d’enquêteur littéraire, et la même année la série grise, une série en gros caractères destinée aux 72-83 ans. En 2002, il publie Die Amsel (Le Merle), laissant croire qu’il n’est que le traducteur d’Arthur Keelt, auteur imaginaire du roman, et dont les citations se retrouvent dans d’autres livres de Pouy.

Adepte de l’Oulipo, il pratique assidûment l’écriture à contraintes ; il participe notamment à l’émission Des Papous dans la tête sur France Culture. Nombre de ses œuvres appliquent une contrainte, le plus souvent cachée comme l’utilisation d’incipit de romans pour les attaques de chapitre, le cadavre exquis (par chapitre) pour La Vie duraille avec Daniel Pennac et Patrick Raynal sous le pseudonyme de « J.-B. Nacray ».

Depuis 2006 il est président d’honneur du prix du polar lycéen d’Aubusson (festival Nuits Noires), et aussi directeur de collection de Suite noire aux Éditions La Branche.

En 2014, il a été filmé pour l’anthologie cinématographique Cinématon de Gérard Courant, dont il est le numéro 2834.

jean-bernard pouy

Le nouveau livre de Jean-Bernard Pouy Ma Zad : Camille Destroit, quadra, responsable des achats du rayon frais à l’hyper de Cassel, est interpellé lors de l’évacuation du site de Zavenghem, occupé par des activistes. À sa sortie de GAV, le hangar où il stockait des objets de récup destinés à ses potes zadistes n’est plus qu’un tas de ruines fumantes, son employeur le licencie, sa copine le quitte… et il se fait tabasser par des crânes rasés. Difficile d’avoir pire karma et de ne pas être tenté de se radicaliser!
Heureusement, la jeune Claire est là qui, avec quelques compagnons de lutte, égaye le quotidien de Camille et lui redonne petit à petit l’envie de lutter contre cette famille de potentats locaux, ennemis désignés des zadistes, les Valter.

Print Friendly, PDF & Email
Share

Laisser un commentaire